Fracture de poignet

La fracture du poignet est le traumatisme des membres supérieurs le plus fréquent.
Elle peut survenir lors d’une simple chute ou lors de la pratique d’un sport.
En cas de fracture déplacée, on observe une déformation du poignet  ainsi que l’apparition d’un hématome.


Radius distal : symptôme et diagnostic

Le patient doit se présenter à l’hôpital pour examen. Le bilan sera complété par des radiographies. En cas de fracture plus complexe, lorsque l’articulation est touchée, un scanner peut s’avérer nécessaire.


Radius distal : traitements et évolution

Traitement médical

En cas de fracture non déplacée, un traitement orthopédique avec mise en place d’une attelle sera adopté. Le médecin proposera au patient des contrôles réguliers afin d’exclure un déplacement secondaire de la fracture.

Traitement chirurgical

En cas de fracture déplacée instable, l’intervention chirurgicale est recommandée.
L’intervention chirurgicale sera réalisée en hôpital de jour sous anesthésie loco-régionale.
La fracture du poignet sera réduite afin de rétablir l’articulation du poignet. Les fragments seront stabilisés dans la plupart des cas à l’aide d’une plaque en titane, qui sera retirée 8 à 12 mois plus tard lors d’une nouvelle opération.
L’avantage principal de l’intervention chirurgicale est qu’elle permet de rétablir l’anatomie du poignet et limite le risque d’arthrose à long terme. La fracture étant stabilisée, une mobilisation précoce de l’articulation est possible afin d’éviter le risque de raideur et de dystrophie.